valet


valet
VALET. s. m. Domestique qui sert dans les bas emplois. Bon valet. méchant valet. valet à tout faire. il recompense mal ses valets. il se laisse gouverner, gourmander par ses valets. estre à la mercy de ses valets. valets de livrée. valet de chambre. valet de garderobe. valet de pied. valet de chiens. valet de limiers, de levriers. valet d'écurie. valet d'estable &c.
On appelle, Maistre valet, Celuy qui a authorité sur les autres valets. Et on dit, Ame de valet, pour dire, Ame basse.
On dit prov. Tel maistre, tel valet, les bons maistres font les bons valets, pour dire, que Le valet se conforme aux moeurs, aux manieres du maistre.
On dit aussi prov. d'Un homme qui par zele ou autrement fait plus qu'on ne luy dit, qu'Il est comme le valet du diable, le valet au diable, qu'il fait plus qu'on ne luy commande. Et, qu'Un homme fait le bon valet, pour dire, qu'Il fait trop le complaisant, trop l'empressé.
On dit encore prov. Quand on ne veut pas faire quelque chose qu'on nous propose, ou ne pas croire ce qu'on nous dit, Je suis vostre valet.
On appelle, Valet à loüer, Un serviteur qui n'a plus de maistre. Il se dit aussi fig. d'Un homme de quelque qualité qu'il soit, qui a perdu son employ, & qui en cherche un autre.
On appelle aux noces de Village, Valets de feste. valets de la feste, Les amis du marié, ou de la mariée, qui s'entremettent de servir l'assemblée. Il est paré comme un valet de feste.
Au jeu de cartes, il y a certaines cartes qu'on nomme du nom de Valet. Valet de coeur. valet de carreau. valet de picque. valet de trefle.
On appelle figur. Valet de carreau, Un homme de rien.
On appelle aussi Valet, Un poids qui pend avec une corde derriere une porte, pour faite qu'elle se ferme.

Dictionnaire de l'Académie française . 1964.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • VALET — ou VARLE Mot de la langue courante, de même origine (latin, vassaletus ) que le mot savant «vassal», employé pour qualifier l’homme entré librement en dépendance pour obtenir d’un plus puissant sa protection et un bienfait. Fut au Moyen Âge… …   Encyclopédie Universelle

  • valet — 1. (va lè ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l s se lie : des va lè z adroits ; valets rime avec traits, succès, paix, etc.{{}}; dans quelques provinces on dit vâ lè{{}}; bien que fondée en raison, puisque l orthographe primitive est vaslet,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Valet — and Varlet are terms for male servants who serve as personal attendants to their employer. In the Middle Ages, the valet de chambre to a ruler was a prestigious appointment for young courtiers, though in England, unlike France, these court roles… …   Wikipedia

  • valet — VALÉT, valeţi, s.m. 1. Servitor la casele boiereşti (aflat în serviciul personal al stăpânului); fecior, lacheu. 2. Fiecare dintre cele patru cărţi de joc, reprezentând figura unui cavaler; fante. – Din fr. valet. Trimis de bogdanrsb, 11.08.2002 …   Dicționar Român

  • Valet — hat folgende Bedeutungen: ein veralteter Abschiedsgruß, von lat. vale (leb wohl) im angelsächsischen Sprachraum: kostenlose Dienstleistung (z. B. valet coffee = kostenloser Kaffee in Hotels oder Restaurants) speziell eine besondere Form des… …   Deutsch Wikipedia

  • valet — personal man servant, mid 14c., from O.Fr. valet, variant of vaslet man s servant, originally squire, young man, from Gallo Romance *vassellittus young nobleman, squire, page, dim. of M.L. vassallus, from vassus servant (see VASSAL (Cf. vassal)) …   Etymology dictionary

  • Valet — Val et (?; 277), n. [F. valet, OF. vallet, varlet, vaslet. See {Varlet}, and {Vassal}.] [1913 Webster] 1. A male waiting servant; a servant who attends on gentleman s person; a body servant. [1913 Webster] 2. (Man.) A kind of goad or stick with a …   The Collaborative International Dictionary of English

  • valet — (izg. valȇ) m <G valèa, D L valèu> DEFINICIJA rij. sluga, lakaj; hotelski poslužitelj SINTAGMA valet de chambre (izg. valet d šámbr) sobar ETIMOLOGIJA fr. ← lat. vasselitus, vassus: sluga ← kelt …   Hrvatski jezični portal

  • Valet — sagen: Abschied nehmen. Die Wendung entstand aus dem ursprünglich ›valete!‹ = lebet wohl!{{ppd}}    Als Ursprung von ›valet sagen‹ (lateinisch vale dicere) sind Ovids ›Metamorphosen‹ (10, 62) angesehen worden: »supremum vale dicere«. Hans Sachs… …   Das Wörterbuch der Idiome

  • valet — ☛ V. percha valet …   Diccionario de la lengua española


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.